Bolduc, Marcel

Partagez cet avis

BOLDUC, Marcel

1924 - 2020

Rouyn-Noranda: Est décédé à la Maison de l'Envol le 10 janvier 2020 à l'âge de 95 ans, M. Marcel Bolduc, domicilié à Rouyn-Noranda, fils de feu Paul Bolduc et de feu Marie-Anna Lafrenière.

M. Bolduc laisse dans le deuil ses enfants: Annette, Marielle, Gaétan, Janine et Claude; ses petits-enfants; ses arrière-petits-enfants; ses frères et soeurs: feu Phillias, feu Simone, feu Roland et feu Alice; ses beaux-frères et belles-soeurs, ses neveux et nièces ainsi que de nombreux parents et amis (es)

Un don à la Maison de l'Envol de R-N serait apprécié.
1405 rue Perreault Est, Rouyn-Noranda, Québec
Téléphone : 819 762-7273
Site web : http://maisondelenvol.ca/dons/

La famille tient à remercier le personnel du Pavillon Larouche, le CISSS A-T, la Maison de l'envol ainsi que le soutien de la famille proche.

Selon les dernières volontés de M. Bolduc il n'y aura aucune exposition ni funérailles.

Écrivez votre message de sympathie ou d'hommage

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot. Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.

Votre message sera publié ci-dessous.

4 messages reçus

Janine et famille

Qu Il repose en paix et je prie pour son ame xx

Lynn cyr, le 13 janvier 2020

Jeanine Bolduc

C’est avec grande tristesse que j apprend du décès de ton cher papa. Mais sincères condoléances à toi et ta famille. Marcel a été un homme extraordinaire, dévoué et plein d amour. Il avait un grand bonheur et amour pour ma chère tante Solange. Nous allons le manquer terriblement.. Nos prières sont avec vous tous. J aimais bien le visiter. Je suis heureuse de l’avoir visiter en octobre passé.
Rhéal et Diane Barrette Lemay
Garson on

Diane Lemay, le 13 janvier 2020

Rock et la famille Bolduc

Que ce message vous apporte le témoignage d'une sympathie profonde et sincère.

Claudette et Jean-Guy Robitaille, le 14 janvier 2020

Claudette et la famille

Nos plus sincères condoléances, nous pensons à Claudette et la famille.

Christine et Germain Rollin , le 14 janvier 2020

Partagez cet avis